Des exemples de sujets d'exposés d'oraux 

Le cdi est-il pour vous un outil et/ou un objet de formation ?


Un objet de formation : un espace à part dans l'établissement, avec ses codes, ses outils dont il faut maîtriser le fonctionnement pour accèder à l'info
Un outil de formation : il permet aux élèves d'acquérir des savoirs, savoir-faire, savoir-être


Comment le prof-doc peut-il s'appuyer sur le CDI por former les élèves à la maîtrise de l'info (assimiler la recherche doc & développer l'esprit critique) ?


1. vers l'autonomie des élèves


1.1 l'organisation du CDI
en tant que gestionnaire : organiser les espaces, la signalétique
CDI = outil
en tant que prof : présentation des lieux, en 6è + travail autour de la classification avec le prof de maths (décimale)
CDI = objet


1.2 l'organisation des ressources
gestionnaire : mettre en place le système d'information (BDD, portail doc...)
CDI = outil
Prof : formation technique à l'utilisation du logiciel. En 3è, en DP3, sélection de sites par les élèves + intégration sur le netvibes & notices dnas PMB, toujours par les élèves. But : comprendre l'organisation & l'indexation de l'info
CDI = objet
L'organisation du service & la formation aux différents outils techniques ne suffit pas. Lélève devient autonome dans l'espace CDI. Mais nécessité de former les élèves à la recherche doc & à la compréhension de l'info.

2. Vers la formation à la maîtrise de l'info


2.1 les clés du document
prof : formation aux clés du document. En 6è les clés du livre, en 5è, les clés du CD-ROM (familiarisation avec l'hypertexte). En 4è-3è, clés de l'Internet
CDI = outil


2.2 un lieu, une pédagogie
prof : un lieu différent de la classe : pédagogie du projet et/ou différenciée. Idd 4è / projet Comenius : voyage Pologne. Chaque groupe a un thème et choisit son support de restitution : aide individualisée, carnet de bord, fiches méthodo. + validation B2i
L'élève apprend à se distancer de l'info, il en comprend les rouages ce qui permet une posture intellectuelle propice à l'ouverture culturelle.
CDI = outil


3. Vers l'ouverture culturelle


3.1 politique d'acquisition
gestionnaire : adéquation des fonds (politique d'acquisition) / connaissances disciplinaires & / goûts des élèves pour susciter la découverte
CDI = objet & outil

3.2 médiateur
expo, intervenant... En 5è, sur le Moyen-Âge (thème de convergence), venue d'Evelyne Brisou-Pellen dans le cadre du salon du livre local.
CDI = outil


Donc, le CDI est toujours outil et objet de formation. En comprenant les systèmes d'organisation (objet), l'élève acquiert des connaissances & des compétences pour la maîtrise de l'info (outil). C'est pourquoi la politique documentairre doit coordonner le projet documentaire au projet d'établissement, pour imposer cette culture informationnelle de façon pluri et trans-disciplinaire, en-dehors du lieu CDI. 

 
Quelle serait votre démarche pour mettre en place une utilisation, un usage raisonné des TICE dans le cadre des recherches documentaires ?


La formation à la recherche documentaire est une des missions inscites dans la circulaire de 1986.
Aujourd'hui les TIC (technologies de l'info et de la communication) sont partout, donc enseignement doit en tenir compte & former à leur utilisation.
Cet enseignement peut se faire au travers de la recherche doc & celles-ci sont influencées par les TIC
usage raisonné = esprit critique


Quelle est la position du prof-doc dans la mise en oeuvre des TICE au sein de l'établissement scolaire ?


1. Les conditions d'utilisation des TICE


1.1 Rédaction d'une charte
équipe enseignante (dont prof-doc) + repésentants de délégués élèves + délégués aprents + représentants de la direction
A partir des modèles fournis par Educnet
Charfte validée par le CA
Intégration dans carnet de correspondance + signature en début d'année + affichage dans tous les pôles mltimédia de l'établissement

1.2 Prof-doc en tant que gestionnaire des ressources
abonnement aux Mémodocnet
Création d'un portail documentaire avec les enseignants de discipline : préselection de sites par thèmes


1.3 Création d'un réseau pédagogique
ENT (espace numérique de travail)
un travail au niveau de l'établissement où prof-doc est un conseiller / organisation (structuration) des ressources + conseiller / droits de diffusion... + prescripteur (rédacteur) / mise en ligne de la base de données, de fiches méthodo...
Organiser l'accès ne suffit pas, il faut former les élèves vers toujours plus d'autonomie.


2. La formation à un usage raisonné

Au collège, le SCCC pilier 4 : former à la maîtrise des TIC


2.1 connaître les outils de recherche & leur ode de fonctionnement
enseigner la différence entre moteur et annuaire sur Internet. 5è, hist-géo, Moen-Âge, Google & Yahoo annuaire
Validation B2i, domaine 4


2.2 Formation à la validation des sources
reconnaître auteur, type de site, intention, public concerné, date... 4è, SVT, contracaption, différence entre sites médicaux informationnels et sites politiques pour ou contre la contraception.
Validation B2i domaine 4 + SCCC pilier 6 / esprit critique


2.3 Dans la recherche doc, il y a ausi la phase de restitution
3è, education civique, partis politiques de la Vè République. Ecriture d'un blog sur le web pédagogique. Notion de neutralité, de propos tenus publiquement, informer sur les lois / diffamation, / racisme...

Le prof-doc en tant que gestionnaire d'un centre de ressources organise l'accès à l'information pertinente. Et, en tant qu'enseignant, il forme les élèves à la recherche documentaire. Ces deux aspects permettent la construction chez l'élève d'une culture informationnelle qui lui permettra de maîtriser les savoirs, savoir-faire et savoir-être propres au TICE, au-delà d'une maîtrise technique. 

 
Quels outils proposeriez-vous pour faciliter l'intégration des élèves à besoins spécifiques? En quoi cela favorise-t-il l'autonomie? 

 
- Circulaire de rentrée 2008 : met en avant la scolarisation des élèves handicapés en milieu ouvert
- Loi de 2005 sur l'égalité des chances
- Documentation et rôle du professeur-documentaliste = politique documentaire qui doit favoriser la mise en place d'actions et d'outils pour faciliter l'intégration et l'autonomie de tous les élèves et plus spécifiquement des élèves à besoins spécifiques
- Elèves à besoins spécifiques = élèves ayant des difficultés cognitives graves (SEGPA) voir handicapantes (UPI)
- Intégration = Fait de pouvoir s'intégrer dans des groupes sociaux, professionnels...)
- Autonomie = Fait de pouvoir agir seul, selon sa propre loi.

- Comment le professeur documentaliste contribue-t-il à l'intégration et à l'autonomie des élèves à besoins spécifiques?


1 - Mise en place d'un cadre éducatif :


1 - 1 Projet documentaire :
Définir le fonctionnement du CDI : Quel accueil pour ces élèves qui sont souvent confrontés à un manque de confiance en soi.
ex : travail sur le règlement intérieur qui sera affiché dans la classe.


1 - 2 Mise à disposition d'un fonds divers et varié :
Permettre aux élèves d'accèder à des ressources adaptées à leurs besoins.
ex : politique d'acquisition (cf politique documentaire)
Multiplier les supports (cédéron, livres, sites internet) + proposer des logiciels qui correspondent à leurs difficultés
ex : logiciel Lirebel pour les difficultés de lecture

1 - 3 Mise en place d'une signalétique claire :
Pour favoriser le repérage dans les différents espaces du CDI pour développer l'autonomie des élèves dans l'utilisation du CDI


2 - Mise en place d'un cadre pédagogique :


2 - 1 Projet pédagogique :
Obj : définir les actions à mener en lien avec les enseignants (= partenariat)

2 - 2 Mise en place d'une grille de compétences documentaires :
Lien avec SCCC
Définir une progression des apprentissages documentaires, pour qu'ils puissent être autonomes lors de recherches documentaires (+ lien avec B2I, item 4 s'informer, se documenter)

2 - 3 Mise en place d'une formation documentaire adaptée
En lien avec point précédent.
But : formation qui doit tenir compte de leurs difficultés et qui doit se faire dans le temps pour favoriser l'acquisition des compétences.

Le professeur documentaliste doit contribuer à l'intégration et à l'acquisition de l'autonomie par les élèves à besoins spécifiques. L'objectif visé étant de permettre à ces élèves de devenir plus tard des adultes capables de faire des choix raisonnés et d'accomplir seul des tâches de la vie quotidienne ou professionnelle. = dvpt de la citoyenneté.

Quel est le rôle du professeur documentaliste et des professeurs de discipline dans un travail de lecture et d’écriture ?

Lecture et écriture sont au centre de l’éducation depuis la loi de 2005. + SCCC
La lecture est l’activité de déchiffrement et de compréhension d’une information écrite.
Lecture : Comprendre un texte, une commande, des consignes écrites, etc.
Ecriture : Etre capable d'exprimer sa pensée par écrit, de noter, transcrire des consignes, des renseignements de façon lisible et compréhensible.

Avec quelles perspectives l’équipe éducative doit-elle former à un travail de lecture et d’écriture ?
Tout d’abord, lecture & écriture forment le quotidien de l’élève. Ensuite, lecture & écriture visent à l’acquisition de connaissances. Enfin, elles permettent l’ouverture culturelle.

1. Lecture & écriture au quotidien


Transdiciplinarité des compétences de lecture & d’écriture (SCCC)
Lecture d’énoncés
Identifiée dans le SCCC
Travail en heure de vie de classe pour spécifier les différences entre les énoncés des différentes disciplines (des démarches différentes pour un même vocabulaire)
Prof-doc : dans l’aide individuelle lors de recherches commandées par collègues de disciplines
Ou
Travail sur le dictionnaire en 6è : « hypothèse » (différent en histoire & maths)…
Travaux d’écriture
Toute production à rendre à un professeur.
Des exigences communes à toute l’équipe / orthographe, grammaire, syntaxe…

Ø Axe du projet d’établissement : amener chaque élève à un niveau de lecture & d’écriture satisfaisant
Ø Pol doc : / acquisition d’ouvrages de compréhension des consignes
- de maîtrise des langues (français & étrangères)
Cette exigence de tous les instants doit s’accompagner d’une formation à la lecture / écriture de l’information pour la transformer en savoir.

2. Lecture & écriture dans l’acquisition des connaissances


Le prof-doc, prenant appui sur un travail disciplinaire forme à la recherche documentaire.
Dans ce cadre, apprendre à lire un texte documentaire, en extraire l’info & la réécrire est un apprentissage dans lequel il a toute sa place.
Lire un texte documentaire
Cette compétence est abordée dès la 6è, en français. + Tout au long de la scolarité, elle est développée : en 5è, en HG, un travail sur le Moyen-âge. Lecture de notices proposant des documents sur la période en histoire & en français. Les élèves doivent sélectionner les notices adéquates. Possibilité de travailler sur la reformulation & le résumé, entre le document primaire & secondaire.
(Ou Lire une image)
Aujourd’hui, ère du numérique oblige à un travail spécifique sur la lecture d’écran
En 3è, en SVT, les élèves doivent réaliser un dossier documentaire (obligatoire). Prof-doc : apprendre à repérer les différents espaces de la page web (informatif, publicitaire, exemple du site Doctissimo). La forme de la production permet un travail sur la reformulation (écriture), ou un travail sur la prise de notes (écriture).
(Ou comparaison presse papier / presse Internet, dans le cadre de la semaine de la presse).
Au-delà de la lecture informative, il existe la lecture d’évasion, quelle soit scolaire ou gratuite.


3. Lecture, écriture & ouverture culturelle


Mission de 1986.
Dans la politique documentaire, un volet sur le développement du goût de lire.
Politique d’acquisition concertée (profs & élèves), raisonnée (/programmes & aux goûts des élèves)
Prix Chronos, lecture avec ouverture sur le monde de la personne âgée.
En 6è, en français, rédaction d’un texte narratif dans le cadre de la liaison CM2 / 6è. Les 6è écrivent un conte pour le lire au CM2. Le prof-doc fournit des exemples de contes + un travail sur les auteurs (panneaux) et/ou sur les thèmes (loup, ogres…).

Différents types de lecture à travailler, développer, appréhender.
Dans la perspective des adultes autonomes, capables de penser le monde & de se former tout au long de la vie. 

 
Que mettre en place pour que le projet pédagogique du CDI participe à l'acquisition des savoirs de l'élève ?


Socle commun
→ Une même base commune de connaissances et compétences
→ Savoirs, savoir-faire, savoir-être
Problématique
Définition projet pédagogique qui avec le projet CDI fait parti du projet documentaire, qui lui-même est un axe de la politique documentaire de l’établissement


1. Le CDI comme lieu de savoirs


CDI : lieu du livre, donc de la connaissance (cf. Borgès, Eco)
→ participe à l’augmentation des savoirs des élèves

1.1 projet pédagogique prévoit des activités menées en collaboration avec les profs de discipline pour appréhender un cours différemment, apprendre autrement, développer des connaissances d’une manière différente (participe de la remotivation des élèves)
Collaboration avec prof inscrite dans circulaire de missions
ex. : 6ème : Histoire : la vie quotidienne en Grèce ancienne
5ème : Educ Civique : les discriminations
4ème : physique : l’électricité
3ème : physique : l’énergie


1.2 ouverture sur le monde
Préparation par les élèves d’expositions
Exposition ou intervention en collaboration avec l’infirmière scolaire dans le cadre de l’éducation à la santé.
Concours de lecture
Préparation de visite. EX. : 6ème visite du village du livre dans le cadre d’un projet autour du livre : préparation de la visite au CDI


1.3 en parallèle, projet CDI veille au développement du fonds documentaire et à l’accès à Internet → savoir-faire


2. la formation à la recherche documentaire ou l’acquisition de savoir-faire


2.1 circulaire de mission : former les élèves à la recherche documentaire
Réaffirmation avec protocole d’inspection

2.2 méthodologie de la recherche développée lors de travaux en collaboration avec prof de discipline

2.3 inscription de cette méthodologie dans une progression des apprentissages documentaire, construite avec les profs de discipline, lors de l’élaboration de la pol. doc.→ référentiel (Rouen, Toulouse, académique)

2.4 dépassement de la recherche documentaire méthodologique avec des savoir-faire plus technique : variation des productions des élèves lors de la restitution des recherches : panneau, oral, dossier documentaire, revue de presse, présentation vidéo-projetée, blog, etc.
Toujours inscrit dans une progression logique
Validation domaine 3 du B2i

2.5 participation à l’accompagnement éducatif

2.6 aide ponctuelle quand élève ne autonomie au CDI

3. savoir-être ou l’éducation citoyenne au CDI

3.1 l’acquisition de savoir-faire participe au développement de l’autonomie
Autonomie comme axe de l’éducation citoyenne
éduc. Citoyenneté : formation de futurs citoyens, autonomes, responsables, critiques conscients que la vie dans la Cité est faite de droits, mais aussi de devoirs, et qu’elle implique l’adhésion aux valeurs de la république.
Pilier 7 du S3C

3.2 socialisation à travers le travail en groupe au CDI, en collaboration avec prof de discipline
La socialisation implique le développement du respect et de l’écoute de l’autre.
Travail sur la charte de vie du CDI. Ex. en 6ème texte à trous
Travail sur la charte Internet et informatique. Ex. en 4ème Educ. Civique, travail sur la législation autour d’Internet.

3.3 responsabilisation
Délégués du CDI
Participation des élèves à la gestion du CDI
Club mangas, dont l’1 des objectifs est de faire choisir et budgétiser par les élèves des acquisitions du CDI
Collaboration avec la vie scolaire
Piliers 6 et 7 du S3C

3.4 esprit critique
Travail en collaboration autour de l’éducation à l’image ou aux média (Semaine de la presse, travail en Arts plastiques ou en Français, etc.)


Lors d’activités menées en collaboration avec l’ensemble de l’équipe éducative, le professeur documentaliste participe à l’acquisition des savoirs des élèves. Connaissances, savoir-faire, savoir-être développés au CDI sont définis dans le projet pédagogique du CDI qui, avec le projet CDI axé sur le développement matériel du lieu, fait parti intégrante de la politique documentaire de l’établissement. Ce projet CDI s’appuie également sur un référentiel des apprentissages documentaires et sur les programmes scolaires.
Le CDI est un lieu où les élèves développent des connaissances et compétences, notamment informationnelles. Le projet pédagogique du CDI participe ainsi à l’acquisition par les élèves d’une culture de l’information.

Comment le projet documentaire du professeur documentaliste peut-il répondre à un manque de motivation des élèves ?


Projet documentaire est un des axes de la politique documentaire qui se décompose en 2 volets :
• Volet pédagogique : formation aux apprentissages documentaires
• Volet fonctionnement du CDI : politique d’acquisition, animations culturelles…
Motivation ou plus précisément le manque de motivation : situation personnelle difficile, décrochage scolaire, désintérêt, manque d’estime de soi…


Face à une démotivation des élèves, comment le professeur documentaliste, au travers de son projet documentaire, peut-il répondre ?
La motivation de l’élève s’attache autant au fond qu’à la forme des apprentissages. Ce sont tout d’abord certains dispositifs qui peuvent encourager l’intérêt. Ensuite, il faut redonner du sens aux savoirs. Enfin, l’élève doit être en situation active de construction de ses connaissances.


1. Des dispositifs


1.1 Les projets pluri & trans-disciplinaires
Ils ont pour objectif de décloisonner les savoirs.
Thèmes de convergence, SCCC
Au lycée : TPE ou PPCP ou AI
Même s’ils ne sont plus obligatoires, les IDD restent un point d’ancrage aux travaux pluri-disciplinaires.
Au collège, les profs d’anglais & d’HG travaillent sur le voyage à Jersey de tout le niveau 5è. Les élèves de l’IDD seront les guides touristiques des autres élèves. Donc importante phase préparatoire de collecte d’infos + forme du guide touristique (support de restitution).
Projet doc : politique d’acquisition préalable + traitement des documents + veille + intégration d’objectifs info-documentaires (sélectionner l’info pertinente : savoir + anecdote pour captiver l’auditoire. Etude de documentaires TV / découverte de pays)
Motivation : apprendre autrement + L’évaluation sera le retour des pairs / visite.

1.2 Les TICE
B2i souligne la nécessité de formation, mais aussi la place croissante dans la vie quotidienne. Partir des pratiques des élèves pour construire un savoir.
Création d’un blog « café littéraire ». Prof doc, prof de français.
Projet doc : ouverture culturelle (/ choix des livres) + formation aux droits / diffusion sur Internet.
Motivation : par le support + « fun » que la fiche de lecture + possibilité d’interaction sur un même livre
En fait, ces dispositifs cherchent à donner du sens aux savoirs scolaires pour les rapprocher de leurs préoccupations quotidiennes.

2. Donner du sens aux savoirs

2.1 Les éducations à…
Education aux médias, à la santé, à l’orientation… autant de moments privilégiés pour accrocher le monde scolaire au monde « tout court ».
En 3è, heure de vie de classe, prof principal, COP, prof doc, prof de techno. Réalisation de diaporamas sur les métiers & leurs études.
Projet doc : gestion kiosque ONISEP + veille + formation à la réécriture de l’info.
Motivation : concerne leur parcours personnel.

2.2 Les apprentissages documentaires
L’école ne transmet pas seulement des savoirs, mais aussi une citoyenneté. La maîtrise de l’info y contribue. Cf SCCC, pilier 7.
Prof doc propose une acquisition progressive & continue par un curriculum établit en partenariat avec l’équipe éducative. (= projet doc).
/ utilisation distanciée d’Internet : en 6è, savoir interpréter les résultats affichés par un moteur de recherche (exposé sur Rome : romain = site sur l’étymologie du prénom, un blog créé par un dénommé Romain…) & en Term, savoir reconnaître les critères de validation & de pertinence (date, auteur, type de message…)
Motivation : indirecte. Cet apprentissage se fait en appui sur des séquences disciplinaires, au CDI, c'est-à-dire dans un cadre différent du cours magistral.

3. Mettre l’élève en situation active

3.1 Pédagogie du projet
Permet à l’élève de construire son savoir. + de comprendre les mécanismes de cette construction (métacognition).
ECJS, 2nde, mise en place d’un carnet de bord. Suivi de l’activité + autoévaluation.
Motivation : renforce le sentiment de travailler pour soi (& non pour le prof, la note).
Projet doc : plusieurs compétences info-doc inscrites dans l’autoévaluation / recherche documentaire.

3.2 Pédagogie différenciée (Meirieu)
Permet à chacun d’acquérir des connaissances selon son niveau.
En 3è, dossier documentaire en SVT. Chaque dossier sera distribué à la classe comme complément de cours.
Projet doc : diffusion des dossiers via l’ENT dans la partie Ressources documentaires.
Motivation : mise en valeur de l’élève qui devient « prof »

Pour motiver, il faut relier les savoirs, leur donner du sens & responsabiliser les élèves. En adaptant le nombre de marches & leur hauteur on tend à une pédagogie de la réussite.
Par son projet documentaire, le prof doc cherche à multiplier les séances où l’élève construit son savoir. La mise à disposition d’un système documentaire cohérent, clair renforce le développement de l’autonomie et donc de la motivation. L’ouverture culturelle offre la possibilité de relier pratiques scolaires & réalité quotidienne.
Le prof doc doit devenir un accompagnateur, un guide plutôt qu’un prescripteur. (Du « face to face » au « side to side »)

Quelles sont les compétences documentaires qu’un élève doit avoir acquis en fin de 3è ? Quelle est la progression que le professeur documentaliste pourrait mettre en place pour y arriver ?


Compétences documentaires : maîtrise de l’information. Savoir reconnaître un besoin d’info, trouver l’info, la restituer.
Compétences disséminées dans les programmes disciplinaires.
Dans le cadre de la pol doc : projet d’équipe, intégré au projet d’établissement. Définition des compétences & connaissances à acquérir en fin de scolarité obligatoire. Appui sur le SCCC, pilier 4 & sur le B2i.
Progression : acquisition progressive, selon un schéma en spirale (feedback & réutilisation, approfondissement des connaissances). A partir d’une évaluation diagnostique.
« Quelle que soit l’activité d’information, quel que soit le niveau de l’usager, les compétences documentaires mises en œuvre sont identiques. Seul le niveau de maîtrise varie et doit s’accroître en fonction des pratiques successives. Il s’agit donc de varier les paramètres des situations d’apprentissage : niveau de complexité du thème de recherche, tâche requise, évaluation, conditions de travail, étayage, afin que l’élève construise ces compétences puis les mobilise. » Référentiel FADBEN 1997
Problématique idem au sujet.
Les compétences documentaires d’un élève de 3è lui serviront à atteindre l’autonomie dans ses recherches. Celles-ci participeront à l’acquisition de connaissances. Elles-mêmes développeront son esprit critique .

1. autonomie

1.1 se repérer dans les espaces informationnels physiques ou virtuels
Progression : en 6è, connaitre les différents espaces du CDI. En 5è-4è, connaître la structure du web, la différence moteur/annuaire.
En 3è, en heure de vie de classe, création d’un netvibes sur l’orientation. En organisant des connaissances, on en comprend la structuration + techniques du web.

1.2 savoir formuler une requête
Progression : 6è, connaissance de la recherche simple du logiciel doc + de la recherche par un critère (auteur, titre, thème…). En 3è, maîtrise des opérateurs booléens + début de la recherche avancée sur un moteur de recherche.
En 3è, recherche en espagnol pour préparer le voyage de classe. Bien préparer sa requête pour ne pas être noyé par les sites d’agences de voyage (recherche avancée).
Savoir chercher & trouver la source d’info adéquate, est la première étape qui vise à l’acquisition de nouveaux savoirs.

2. acquisition de connaissances

2.1 sélection de l’info dans un document
Progression : du surlignage à la réécriture + sélection de l’info dans un corpus de documents de plus en plus important.
En 3è, en SVT (dossier doc à réaliser) travail sur le schéma heuristique comme prise de notes au brouillon (évite le copier-coller) avec Freemind (logiciel).

2.2 communiquer l’info
Progression : un ou deux types de support par niveau, avec des exigences complexifiées. Exemple du panneau : en 6è, panneau en support d’oral (peu informatif & très illustratif) ; en 3è, panneau d’exposition qui doit se suffire à lui-même.
En 3è, rapport de stage + oral de restitution. 2 supports, pour un même but = des infos présentées différemment.
Plus l’élève a de connaissances dans un domaine, plus il est apte à prendre du recul par rapport à une nouvelle info dans ce domaine. Cette prise de distance se construit aussi par l’acquisition d’une culture de l’information.

3. esprit critique

3.1 validation des sources
Travail sur la bibliographie : reconnaître l’auteur, la date, l’éditeur… = autorité du document. En 3è, notion d’autorité et de popularité / tri des résultats sur Internet.
Progression : en 6è, toujours nommer l’auteur & le titre pour sensibiliser à la notion de bibliographie & à la notion de droit d’auteur. Complexifier les critères de validation au fur & à mesure de la scolarité. En 3è, tous les éléments sont présents, mais la rédaction formelle n’est pas encore obligatoire.

3.2 connaissance des médias
Découverte de la presse d’opinion en Education Civique, en 3è, pendant la Semaine de la presse : Charlie Hebdo, le Canard enchaîné, Rue89…
Progression : en 6è, travail sur la Une du journal…
Prendre conscience que ce qui est écrit, montré n’est pas forcément une vérité objective. Connaître les différents types de discours.


En fin de 3è, l’élève doit être capable d’une démarche de recherche documentaire stratégique et autonome en vue de l’utilisation d’autres espaces documentaires (CDI lycée…). Il doit aussi être capable d’une réflexion personnelle. Pour atteindre ces objectifs, le prof doc, en collaboration avec ses collègues de discipline construit un apprentissage progressif des connaissances info-doc, formalisées dans un curriculum, intégré dans la pol doc (donc dans le projet d’établissement).


En quoi la gestion du CDI est-elle importante pour les activités pédagogiques & pour les élèves ?


Gestion : 1 des missions de 1986 (le documentaliste-bibliothécaire est responsable de centre de ressources documentaires multimédia) + rapport Durpaire (Le documentaliste, organisateur de l’ensemble des ressources de l’établissement et conseiller en recherche d’information, la surabondance de l’information et le besoin d’organisation : la question du systèmed’information, politique d’acquisition, savoir organiser et traiter les ressources est plus que jamais nécessaire, la finalité reste la même, mais devient majeure, CDI et SID) + protocole d’inspection ( mettre à dispositions des ressources & organiser la diffusion de l’information utile au sein de l’établissement).

Cf Beis-Filleron : Gestion : création d’outils & de services + formation est un des services proposé + ouverture culturelle peut en être un autre.


En quoi la gestion du CDI structure-t-elle les autres missions du professeur documentaliste ?


1. L’éducation à l’information

1.1 La recherche documentaire
La mission première du prof doc est de former les élèves à la recherche doc. Pour cela, une des étapes est de les familiariser aux différents outils de recherche (PMB, Google, annuaires…).
/ gestion, cela signifie que ces outils sont sélectionnés.
/ PMB (BCDI) : système adapté, degré de lecture des notices (champs remplis), vocabulaire des résumés, champs de recherche présélectionnés…
+ Une politique d’acquisition de ressources documentaires adaptées aux âges & aux programmes. Car la recherche doc c’est aussi tirer l’info pertinente du document trouvé.

1.2 La connaissance des médias
L’importance de ce domaine est soulignée par nombre d’acteurs du système éducatif (CLEMI, rapport Assouline…). Le prof doc est un des formateurs en ce domaine car il a une connaissance de l’offre éditoriale & des outils pour valider les sources d’info.
Semaine de la presse, club journal annuel sont autant d’occasions de former les élèves.
/ Gestion : inscription(s) de l’établissement à des manifestations + offre éditoriale variée
Exemple, en 3è ou en 2nde, comparer les versions papier & Internet d’un même journal = découvrir différentes mise en page de l’info & dons différentes interprétations.
Ces formations visent à développer l’autonomie des élèves dans la construction de leurs savoirs & de leur citoyenneté.

2. L’autonomie

2.1 Le développement de l’esprit critique
La diversité des sources & des supports proposés aux élèves doivent leur permettre de comparer les infos & donc de développer leur esprit critique.
/ Gestion, cela suppose une veille permanente pour sélectionner des sources pertinentes par rapport aux projets en cours ou à venir.
Exemple : en 4è, en SVT, sur les modes de contraception, le site du planning familial et de l’INPES & des sites à caractère religieux ou idéologiques prenant position pour ou contre certaines méthodes. Ces sites sont trouvés par les élèves à partir d’un moteur de recherche pour leur faire comprendre que la présence des termes & le positionnement de la réponse ne valident en rien la fiabilité de l’information.

2.2 Des outils adaptés
La formation à la signalétique du CDI, aux outils de recherche, comme décrite ci-avant, permet cette autonomisation des élèves.
C’est une construction progressive tout au long de la scolarité.
Un système documentaire élaboré en fonction des usagers & des finalités du CDI renforce la cohérence des apprentissages (politique documentaire, of course)
Il faut diversifier les outils proposés pour répondre aux maximum d’élèves : un logiciel de base de données intégrant des ressources d’orientation, des ressources électroniques… + un portail documentaire (indépendant ou au sein d’un ENT) + un blog de conseils méthodologiques + une DSI en fonction des besoins ponctuels de chacun / exposés…
La construction de cette citoyenneté passe aussi par l’ouverture culturelle.

3. L’ouverture culturelle

3.1 La lecture gratuite
Dans le cadre de sa politique d’acquisition, le prof doc doit consacrer une part de son budget à l’enrichissement du fonds fiction. Celui-ci amène l’élève à la découverte du plaisir de lire. Le choix des ouvrages favorise l’ouverture culturelle en multipliant les thèmes, les lieux d’actions, les milieux sociaux…
Valorisation, promotion de ce fonds : club lecture, café littéraire (réel ou virtuel via un blog, un facebook, Babelio…)

3.2 Les partenariats extérieurs
Le CDI est un lieu à part dans l’établissement scolaire. Il a une place différente de la classe & de ce fait peut amener l’extérieur dans l’école.
Le prof doc va prévoir la venue d’expositions, d’intervenants ou la sortie vers d’autres lieux de culure.

La gestion du système documentaire de l’établissement, dans & hors CDI, doit se penser dans l’optique particulière de la formation des élèves à la recherche d’info, au développement de l’autonomie & à l’ouverture culturelle. C’est en créant un système structuré, cohérent au service de tous.
Il est évident que ceci ne peut être du seul ressort du professeur documentaliste. C’est dans le cadre de la politique documentaire (élaborée par un groupe de professeurs, du chef d’établissement, de délégués parents & élèves) que seront fixés les grandes orientations de cette gestion qui incombera au quotidien au prof doc, formé aux techniques bibliothéconomiques.

Comment l’enseignant documentaliste peut-il participer à l’évaluation de l’acquisition des connaissances du SCCC ?


SCCC créé par la loi d’orientation de 2005.
Il décloisonne les disciplines. 7 piliers : français, LV, culture scientifique, TIC, culture humaniste, citoyenneté & autonomie.
Il recherche une culture commune & la lutte contre l’échec scolaire.
Il s’appuie sur un livret pour évaluer les compétences acquises. Une culture que connaît le prof-doc avec les référentiels de compétences info-doc mis en place dans par les réseaux de documentalistes.
Evaluer c’est donner une valeur. L’évaluation peut servir de base à l’apprentissage ou elle peut le ponctuer.


Dans cette logique pluri & transdisciplinaire, comment le prof doc, en fonction des missions qui lui sont assignées, peut-il participer à l’évaluation de l’acquisition des connaissances du SCCC ?
Sa position hors la classe & au cœur de l’établissement fait qu’il intervient de façon diffuse dans tous les piliers. D’autre part, son expertise dans certains domaines du SCCC lui permet une évaluation directe.

1. Une intervention diffuse dans tous les piliers

1.1 La gestion
En tant que gestionnaire d’un centre de ressources (mission de 1986)
Pol d’acquisition dans la pol doc (Durpaire, 2004), concertée & raisonnée.
L’offre de ressources doc adéquates favorise l’acquisition par les élèves de connaissances disciplinaires.
Evaluation : /statistiques de prêts, de séances péda…

1.2 Pilier 1 : la maîtrise de la langue française
Le prof doc en tant qu’enseignant participe à son acquisition.
Exigence / écriture dans les différentes productions, même si pas évaluée comptablement.

1.3 L’ouverture culturelle
Mise en place de concours, d’interventions qui favorisent la curiosité, la compréhension du monde & de soi.
Pilier 7 / autonomie & initiative
Exemple : un café littéraire. Evaluation basée sur le succès de fréquentation.
Le pilier 7 c’est aussi la recherche de l’info utile qui engage le prof doc dans son domaine de savoir.

2. Des domaines plus propres à l’évaluation directe

2.1 Formation à la recherche documentaire
1 des missions de 1986, réaffirmée dans le protocole d’inspection de 2007.
SCCC pilier 4 : maîtrise usuelle des TIC en appui sur le B2i + pilier 7 : autonomie (rechercher l’info utile…).
La politique documentaire de l’établissement doit comporter un volet sur la formation. Dans le cadre d’un travail concerté avec l’équipe pédagogique (conseil pédagogique), mise en place d’un curriculum info-doc pour l’acquisition d’une culture informationnelle progressive & continue.
Un travail conjoint de recherche doc & de restitution dans différentes disciplines & dans tous les niveaux.
Ceci appuyé par différentes évaluations :
• Diagnostic en 6è
• Formative dans chaque travail. Exemple, en IDD, carnet de bord & autoévaluation
• Sommative, principalement avec le B2i, mais aussi dans le futur livret, pilier 4 & 7.

2.2 Pilier 6 : la citoyenneté
Le règlement du CDI & la charte TIC participent à l’intégration des règles de vie en collectivité.
&
/ « éducations à… » : dispositifs favorisant cet apprentissage.
A la santé
A l’orientation
Aux médias : passage d’une évaluation + directe / maîtrise de l’info. Le prof doc en tant que pro de l’info-com est un formateur privilégié dans ce domaine.
Exemple : un travail de création de Unes, en 6è, dans le cadre de la semaine de la presse. Collaboration français/CDI. Evaluation de la neutralité des titres & de leur portée informative.

Le SCCC suppose la mise en place de méthodes d’évaluation communes à l’équipe éducative : formative, critères identifiés au préalable, critères stables (le livret de compétences). Le prof doc participe à cette évaluation grâce aux indicateurs d’activité du CDI qui complètent la mesure des capacités des élèves dans les disciplines. De plus, en tant qu’enseignant, il évalue l’acquisition des connaissances en rapport à son domaine d’expertise (TIC & recherche d’info). En tant que membre de l’équipe éducative, il évalue le développement de la citoyenneté & de l’autonomie.

Ecrire votre commentaire

Vous devez vous connecter pour pouvoir ajouter un commentaire.

Accueil | changements | pages | tags

pages

Créer une page Lister toutes les pages Dernières modifs

Connexion

Code d'accès ou email :

Mot de passe :

mot de passe oublié se créer un compte

KarmaOS : peace and blog

Tags

ERASMUS PISA PPCP accompagnement_éducatif culture_informationnelle curriculum_info-documentaire déscolarisation langue littérature maîtrise_de_l'information meta-moteur média portail pédagogie pédagogie_documentaire référentiel_de_compétences savoir_déclaratif socle_commun_de_connaissances_et_de_compétences tutorat validité_information
tous les tags
MetaWiki : hébergement de wikis, wiki hosting.
diff. hist. edit. admin